[Paradis] Vers l'infini et l'au delà

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Paradis] Vers l'infini et l'au delà

Message par Nadejda Vellini le Dim 13 Mar - 23:25

Des années et des années que la vieille avait clamsé, mais comme elle avait été une gentille fille pleine de bonté et de vertu, elle avait atterrit au Paradis, là où elle pouvait gardé un oeil sur sa petite famille restée en bas... Sans trop pouvoir y faire grand chose certes. Mais c'était l'intention qui comptait ! Pis faut dire qu'avec tout le monde que y'avait ici, elle s'ennuyait pas. Elle avait même retrouvé Joey dernièrement. Là il pouvait pas se barrer en disant "bye bye ma petite femme d'amour, j'ai une guerre sur le feu !". Nan nan nan ! Y'a pas de guerres au Paradis, mais y'a pas de sommeil non plus... Donc impossible d'aller se blottir contre lui la nuit et ronfler comme une vache sans qu'il puisse rien dire. Quelle déception hein ? L'avantage là haut quand même, et pas des moindres, c'est qu'on vieillit pas ! Ce qui s'avérait extrêmement bien pour elle, mais beaucoup moins pour son petit Achille... Pour la petite histoire, Achille c'est le frère jumeau d'Astride, mais pour une raison que tout le monde ignore, le pauvre est mort-né et a rejoint le Très-Haut à peine sorti du ventre de sa mère ; comme si la simple idée de vivre dans ce monde l'avait fait chier. "Faut que j'me fasse baptiser ? Que j'aille me battre pour une cause dont je me fous royalement ? Que je choppe la peste ? Que je meurs dans d'horribles souffrances après m'être fait couper le bras par un sarrasin ? Nan. Merci. J'préfère me casser en fait. Salut m'man, on s'retrouve plus tard.". La Nad avait eu beau envoyer des requêtes à l'ange responsable du quartier -une fois morte hein bien sur- pour demander à ce que le pauvre petit soit au moins en mesure de marcher et parler histoire de pas s'emmerder pour toute l'éternité : pas de réponse. Elle avait fini par se faire à l'idée que dans le coin où on stocke tous les bébés y'avait quand même de l'ambiance. Ambiance toute relative et adaptée à l'âge des pensionnaires sans doute, mais ils avaient pas l'air si tristes de leur sort. Ils pleuraient jamais en tout cas !

Donc ! Aujourd'hui, même si elle n'avait aucune espèce d'idée du jour qu'il était en bas, elle se posa sur le coin de son nuage (ouais c'est cliché, et alors ?)
[Ben disons que normalement, on dit "Paradis Solaire", astronomiquement parlant, y'a pas de nuages sur le soleil.]
*on s'en fout les gars nan ?*
(Mais... Tu nous entends toi maintenant ?)
*Of course ! Je parle même angloy t'as vu.*
(Jesus Christ !)
*Ah nan lui par contre il existe pas*
[Oh hé. C'est pas parce que c'est une morte que faut se relâcher là. Au boulot gros !]
(Hein ? Qui est gros ? Je n'suis pas gros !)
*Spoiler Alert ! C'est Obélix !*
(Comment ça spoiler ? Ca fait longtemps que c'est sorti !)
[Pas en 1464...]
(Ah...Oui... Mais j'en étais où moi ?)
*Oh le loooooooourd !*


-Et si j'regardais ce que fichent mes fifilles chéries d'amour moi aujourd'hui ? Ca fait longtemps que j'y ai pas jeté un oeil !

(Ah oui, le nuage !... Qui n'est pas un nuage...) La vieille se cala donc avec une bonne bière sémuroise dans la main droite -parce qu'on a toutes les bières qu'on veut au Paradis hein- sur son bout de rayon de soleil et sa longue vue à réglage vocal dans la main gauche.

-Hum... Commençons par Melly tiens !
Voix mécanique : Prénom. Introuvable. Veuillez. Réessayer.
-Euh... Mellyssa Vellini ?
Voix mécanique : Prénom. Introuvable. Veuillez. Réessayer.
-Ah... Ca c'est emmerdant ! Enfin nan... Elle s'est mariée ça veut dire ! Est-ce qu'elle s'est mariée dis moi grosse lorgnette divine ?
Voix mécanique : Prénom. Introuvable. Veuillez. Réessayer.
-Ah bah c'est beau la technologie tiens ! A qui j'vais demander ça moi maintenant ?!

Et comme par magie, Michel arriva juste à côté d'elle. Michel c'est le premier fils de Nad pour ceux qui auraient du mal à suivre.

-Bah alors maman ! Tu sais pas que Melly a changé de nom ?
-Changé de nom ?! Comment ça ! C'était pas beau Mellyssa ? J'ai passé neuf mois à y réfléchir ! Elle pourrait au moins le porter !!!
-Elle a eu un petit soucis technique qui l'a relativement contraint à se faire oublier comme Mellyssa Vellini en fait...
-Teu teu teu ! Ca compte pas ça ! Moi aussi j'ai un prénom de merde, et russe en plus, pourtant je l'ai gardé jusqu'à la mort.
-Tu l'as francisé quand même.
-Ouais mé...
-Haha ! Pis je t'expliquerai. Je veille sur elles MOI.
-Comment ça "MOI" ! C'est des grandes filles, elles peuvent se débrouiller sans moi ! Pis t'es là depuis plus longtemps qu'moi d'abord. D'ailleurs comment tu t'es démerdé déjà ?
-Invasion de français en Bretagne... Fougère était pas très bien placée niveau frontière...
-Arf oui... Sans doute...! Et donc ta soeur !?
-Rozenn Caillavet pardi !
-Ah bah elle a pas fait ça à moitié dis donc !
Voix mécanique : Correspondance. Trouvée. Visuel dans. 3. 2. 1. Maintenant.
-Ce bazar parle vraiment comme Yvain...
-C'est qui ça Yvain ?

La paume de la main de Michel retentit bruyamment contre son front avant de secouer la tête genre "toute l'éducation à refaire... Je suis pas sorti de l'auberge."
*Tant mieux, j'adore les auberges !*
"Maman ! Barre toi de ma tête sérieux !"
*Oh... Pardon... Je vais regarder dans la lorgnette hein*


Dernière édition par Nadejda Vellini le Ven 15 Avr - 23:32, édité 1 fois
avatar
Nadejda Vellini
Russe Forever <3 ✝

Messages : 5
Date d'inscription : 13/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Paradis] Vers l'infini et l'au delà

Message par Nadejda Vellini le Sam 26 Mar - 15:14

Nad, du bout de sa lorgnette donc, avait un oeil attentif sur le comportement de sa brune boulette de fille. A priori rien d'anormal, une petite maison tranquille en bord de mer, toujours aussi peu attachée à la beauté de la langue française et deux filles.

-DES FILLES ! Bordel mais elle aurait pu me l'dire !
-Et comment hum ? T'es morte quand même.

Petit plissement de nez caractéristique de la famille Vellini, et la mère se renfrogna en se disant qu'elle avait vraiment manqué un paquet de trucs depuis tout ce temps. N'empêche que, pas peu fière d'être enfin grand-mère, elle s'attarda un bon moment sur ses petites-filles pour voir si elles tenaient plus de leur mère, ou du sinistre inconnu qui leur servait de père. Déjà ça commençait mal, parce que les deux petites n'avaient pas un pauvre petit cheveu blond égaré sur leurs têtes. Deux brunes pur sang ! Le sang italien de son Joey semblait un peu trop puissant par rapport à son sang russe à elle... Pourvu que les enfants d'Anaïs soient plus beaux ! Si tant est qu'elle en ait aussi. Mais si sa Melly en avait, pourquoi Ana en aurait pas hein ? Quand même ! Si la ratée avait mieux réussi sa vie que son joyaux de perfection, ce serait un comble... Enfin, pas que les filles de Mellyssa étaient moches, mais bon c'était encore des filles -et y'en a marre des filles dans cette famille-, et en plus elles étaient brunes.

-Cuichelle Constance et Calcédoine Irène ? Sérieusement ?
-Ben... J'ai bien failli m'appeler Eory si j'avais été une fille alors...
-Ouais enfin c'est beau encore ! Mais Cuichelle ! On dirait la contraction de cuillère et échelle quoi. Pis on est pas ben grandes chez les Vellini, alors échelle...
-Oui bah voilà, c'est tout à fait ça. La contraction de cuillère et échelle.
-Naaaaaaan ?!
-Si si.
-Elle change pas en fait. C'est déprimant !
-Pour sa défense, c'est une idée de Korantin.
-C'est qui ça ?
-Bah son mari !
-Aaaah....Bah oui... Elle a pas fait un bébé toute seule évidemment... Et donc j'en conclu que son mari c'est le même genre qu'elle, pour avoir des idées pareilles ?

Michel se contenta d'un hochement de tête et la russe secoua la tête de gauche à droite, pauuuvre enfants. Elle resta encore quelques heures à les regarder histoire de confirmer ou infirmer ses soupçons concernant l'état mental de ses petites filles, et ce fut presque une heureuse surprise. Certes, Constance avait une âme d'artiste toute particulière, mais elle semblait avoir la tête sur les épaules. Quant à l'autre, elle était encore trop petite pour que la Nad puisse se faire un véritable avis sur le sujet, mais ça avait l'air plutôt en bonne voie. Ne manquait plus que le mari à l'appel ! Et soudain, un homme avec un fort accent italien débarqua dans son champ de vision et la vieille n'eut d'autre réflexe que de cligner des yeux après les avoir roulés bien grands.

-QUOI ! Mais c'est quoi ça ?! Me dis pas que c'est lui le mari ! Il a l'air con comme un manche à balai !
-Lui ? C'est l'homme de main de Rozenn. Il vient de la Vicomté de Ladispoli en Italie.
-La vicomté de qui ?
-Ben de Rozenn.
-Hein ?
-Quoi hein ? Elle a reçu un fief de la part du Pape dans les Etats Pontificaux, la Vicomté de Ladispoli.
-J'ai des enfants nobles !!! Mais c'est affreux affreux affreux ! Yeux écarquillés au maximum possible.
-Elle est aussi Duchesse d'Urtubie et Dame de Mendionde. Elle a deux vassaux, dont Rodrigue de Liancy sur ses terres italiennes, et sa soeur sur ses terres françaises.
-Attatatata. STOP ! T'es en train d'me dire qu'Anaïs, la grande blonde intellectuellement développée qui me sert de fille, est vassale de mon andouille d'autre fille ?
-C'est ce que j'ai dit, enfin je crois...
-Mon dieu....

Et une voix venue d'outre tombe se fit entendre au même moment, rétorquant qu'il était on ne peut plus indécent de dire ce genre de trucs au Paradis et que y'en a qui avaient été renvoyés aux Enfers pour moins que ça !

-Oh pardon... C'est sorti tout seul ! C'est que... C'est choquant quand même... Promis j'irai me repentir !

Et après elle osait se demander de qui tenait Rozenn... C'est le monde à l'envers !


Dernière édition par Nadejda Vellini le Ven 15 Avr - 23:31, édité 1 fois
avatar
Nadejda Vellini
Russe Forever <3 ✝

Messages : 5
Date d'inscription : 13/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Paradis] Vers l'infini et l'au delà

Message par Nadejda Vellini le Dim 27 Mar - 12:16

Elle passa encore des heures à espionner sa boulette, histoire d'être bien au fait de ce qui se tramait dans sa petite vie. A priori, en plus de l'homme de main, elle avait aussi une couturière prête à lui rapiécer toutes les fringues possibles et imaginables. Y'avait plus qu'à prier pour que la dite couturière -au fort accent allemand très sexy de surcroit- soit aussi en mesure de changer la garde robe de la grosse duduche. Pas que les braies vertes et la chemise rouge étaient pas à son goût mais bon, maintenant qu'elle avait une fille noble, et pas qu'un peu qui plus est, elle espérait un peu plus de raffinement quand même... M'enfin, avec Melly, ça semblait être une croisade perdue d'avance.

Toujours aucune trace du mari depuis le temps qu'elle surveillait les allés et venues de gens dans la demeure, bien modeste d'ailleurs pour une Duchesse ! Pourquoi ne pas aller se fourrer dans l'un de ses nombreux châteaux maintenant qu'elle en avait bien deux ou trois ? Et d'après Michel, cette irrésistible envie de rester dans cette petite maison bourgeoise de Bayonne, c'était parce que, toute noble qu'elle était, la Boulette appréciait tout particulièrement la simplicité. Des restes de son diaconat sans doute ! Ce qui n'était pas pour déplaire à la vieille, qui avait une sacro-sainte horreur de ceux qui pétaient plus haut que leur cul. Elle les avait bien éduquées ses fifilles mine de rien !

Il était temps de passer à la suivante. Au pire, elle reviendrait sur la grosse brunette un de ces quatre, maintenant qu'elle connaissait le nom complet, et même les titres qui allaient avec ! Elle se tourna alors vers Michel qui lui, bizarrement, avait pas besoin de lorgnette pour y voir plus clair en bas... Ce serait un autre point à éclaircir pendant l'éternité qu'ils avaient à passer tous les deux tiens...


-Bon ! Je crois que pour ma Melly, j'ai fait le tour du propriétaire... Passons à Ana ! Elle s'appelle comment elle maintenant ?
-Euh... Aux dernières nouvelles elle s'appelle de nouveau Anaïs.
-Parce qu'elle a changé de nom elle aussi ! Oh !
-Hum oui... Plusieurs fois en plus. Ta merveilleuse fille a eu quelques passages à vide pendant ton absence...
-Ah ! Surprise. Quel genre ?
-Du genre à courir après des cadavres de poulets imaginaires par exemple.
-Ah oui... Ah quand même... Mais euh... Elle va mieux maintenant hein ?
-Oh oui très bien tu vas voir ! Anaïs de Lugnan-Vellini.
Voix mécanique : Correspondance. Trouvée. Visuel dans. 3. 2. 1. Maintenant.
-Ah bah tu vas voir Yvain tiens.
-Aaaaah chouette ! Pause. Mais tu m'as toujours pas dit qui c'était lui !
-Mais regarde au lieu de me demander à moi !

Et effectivement, un Yvain sauvage apparut au bout de sa lorgnette, et un petit couinement impressionné sortit de la bouche de la russe sans même qu'elle s'en rende compte.

-Mon d...Ooooooh ! Ouf. C'était moins une. C'est lui Yvain ? Elle prend pas des moches quand même !
-Et encore, t'as pas vu Rodrigue.
-Mais c'est qui lui encore !? C'est qu'il l'embrouillait avec tous ces prénoms le Michel.
-Le mec d'Astride pardi.
-Gniiiii ? Ma Titide d'amour a un mec !!! Sur le cul la vieille.
-Bah ouais, pas parce que nous on vieillit pu qu'elle non plus.
-Miiiinh mon petit bébé d'amour est vieille maintenant... Monde crueeeeel.
-Vieille, abuse pas. Elle a que quinze ans.
-Quinze ans... Pfffff...

Moue dépressive style "mais comment je suis trop une vieille croûte en fait ma parole", elle reposa son oeil sur son lorgnon magique, cherchant sa fifille parfaite. Et comme toute fifille parfaite -ou à peu près vu qu'elle a quand même couru après des poulets morts...- elle avait deux enfants parfaits. Et un garçon ! Allelujaaaaah !

-CHAMPAGNE !
-Pour ?
-Mon petit fils !
-Ah Georges !
-Ah... On peut pas tout avoir... un petit fils, ET un petit fils avec un nom stylé...

C'est là toute la puissance de l'au delà, quand tu dis "Champagne", une bonne bouteille descend soudainement, accompagnée, bien évidemment, de deux flûtes prêtes à l'emploi. Y'a pas à dire, mais c'est cool d'être mort. Faut juste pas blasphémer sinon on finit direct aux Enfers, en aller simple !


Dernière édition par Nadejda Vellini le Ven 15 Avr - 23:30, édité 1 fois
avatar
Nadejda Vellini
Russe Forever <3 ✝

Messages : 5
Date d'inscription : 13/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Paradis] Vers l'infini et l'au delà

Message par Nadejda Vellini le Dim 27 Mar - 15:58

Nad commençait à faire lentement mais sûrement le deuil du blond, les Vellini se trouvant envahis petit à petit par la brunittude. Ne restait plus qu'à prier pour que les enfants de sa dernière blonde soient bien blonds, eux. La dépression passée, elle se remit à son espionnage, à l'affût de toute étrangeté qui la blaserait encore un peu plus. C'était quand même la décadence maintenant qu'elle avait quitté le navire, y'avait pas à dire ! Néanmoins, après des heures passée à veiller, rien de suspect n'attira son attention, sauf peut être le côté un peu faiblard du mari, mais tout le monde ne pouvait pas être aussi beau et fort que son Joey alors elle passerait l'éponge là dessus. De toute façon, elle n'y pouvait pas grand chose de là où elle se trouvait. Elle ne pouvait qu'inspecter, et être on ne peut plus démunie ! Il n'y avait que dans les situations d'extrême urgence que le très Haut accordait le droit aux membres de la famille de pratiquer la télépathie. En l’occurrence, la situation actuelle des Lugnan-Vellini était loin d'être critique.

Il ne lui restait plus qu'à jeter un oeil attentif sur son bé... sur sa dernière grande fille... Un petit reniflement de déception plus tard, elle demanda à la lorgnette de lui montrer Astride. Parce qu'elle, elle avait du respect pour sa mère, et elle avait pas demandé à changé de nom ! Bordel. Cherchant du regard le fameux mec beau gosse dénommé Rodrigue, elle tomba une première fois sur un rouq'moute borgne. Nan, ça pouvait pas être ça. Elle poursuivit donc ses recherches, mais tomba une deuxième fois sur le même rouquin avec un oeil en moins. Fichtre ! C'était peut être le patient de la journée de sa Titide l'herboriste, c'est pour ça qu'elle arrêtait pas de tomber dessus. On ne peut plus patience, la vieille se mit à attendre que la nuit tombe sur terre pour voir LE couple soit disant parfait d'après Michel.

Ah bah quelle ne fut pas sa surprise de voir que le fameux poil de carotte descendant tout droit de la famille pirate habitait bel et bien sous le même toit que sa fille. Elle jeta un regard de travers à son fils, toujours sagement assis à côté d'elle, qui n'avait semble-t-il rien remarqué de choquant.


-Heum... Juste pour être sure... il est borgne ?
-Bien vu !
-Bien. Et ôtes moi d'un doute... Il est roux ?
-Exact ! Répondit-il sans trop comprendre où sa mère voulait l'emmener.
-Parfait. T'es donc en train de me dire qu'un roux borgne est plus beau que le brun que j'ai vu tout à l'heure ?
-C'est vrai que... Dis comme ça... Mais avant il avait deux yeux !
-Ouais mais avant il était déjà roux.
-Euh... Je pense oui.
-Et y'a rien qui te choque ? Sourcil droit relevé, bras croisés.
-C'est beau les roux ! Regarde ! Dit-il en montrant sa tignasse, tout ce qu'il y a de plus roux.
-Voui enfin... Pente glissante... Y reste borgne !
-Papa aussi est borgne. Il est pas beau ?
-Hannnnnnn.... Petits yeux brillants, bien sur qu'il était beau ! Bon ok je m'incline.

N'empêche qu'il était roux. Et borgne. Autrement dit, n'ayant pas encore vu le fameux Korantin qui donnait des noms atroces à ses enfants, et n'ayant donc que comme seul point de repaire Yvain le faible, elle pouvait dire sans conteste que sa fille la mieux tombée, c'était Anaïs ! D'autant que, en y regardant de plus près, la vie menée par le couple Rodrigue/Astride n'avait pas l'air au beau fixe et pleine de remous. Faut dire que vivre avec une muette, ça devait pas être facile tous les jours. Une muette relativement puérile et passionnée par les fleurs en plus... Quoi de plus chiant pour un mec, un mec qui avait l'air d'aimer se battre pour avoir perdu un oeil. A moins que l'oeil ait fini dans cet état après une Brochette Party qui s'est mal terminée, mais elle en doutait fortement. Hum. Il faudrait qu'elle garde un oeil, voire les deux, sur l'histoire entre ces deux là. Son petit instinct maternel lui soufflait qu'un problème n'allait pas tarder à pointer le bout de son nez. Et l'instinct maternel ne se trompe jamais. Jamais !... Ou rarement... Oui on en revient toujours à sa fille parfaite qui a eu quelques problèmes en cours de route...
avatar
Nadejda Vellini
Russe Forever <3 ✝

Messages : 5
Date d'inscription : 13/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Paradis] Vers l'infini et l'au delà

Message par Nadejda Vellini le Mar 20 Sep - 15:01

-MICHEEEEEL ! Ma grosse lorgnette divine est cassée ! Elle veut pas me montrer le roux borgne louche là.

Il leva les yeux au ciel, enfin, vers le haut plutôt puisqu'ils étaient dans le ciel, avant de secouer négativement la tête de gauche à droite, l'air dépité.

-Quoi ? Qu'est-ce qui y'a ? Ne m'dis pas qu'il est déjà mort ! Il avait l'air en forme la dernière fois qu'on l'a vu...
-Je suppose qu'il va très bien.
-Tu supposes....? Haussement de sourcil, qu'est-ce qu'il entendait par là ?
-Hé bien oui, depuis mars environ on ne peut plus le voir. Je vois que tu prêtes toujours autant d'attention à tes filles...
-Rho hé ! Bouche en cul de poule. J'ai pleins de choses à faire moi ici.
-Comme regarder papa avec ton air niais ? Fit-il avec un sourire en coin.
-... Entre autre. Il fallait changer de sujet, et rapidement. Et donc quoi de mieux que de revenir au problème initial ? Bon ! Alors dis moi pourquoi je peux pas le voir ?
-Parce qu'il a quitté Astride. C'est tout.

La vieille roula de gros yeux, choquée d'apprendre qu'on avait pu lourder sa fille ! Comment avait-il pu oser ! Larguer une Vellini quand on est un roux, borgne, grand. Bref. Ca se fait pas ! Elle qui venait à peine de se faire à l'idée qu'elle risquait bien d'avoir des petits enfants roux en plus d'en avoir qui s'appellent Cuichelle ou Georges, voilà qu'elle devait revoir tous ses plans en se préparant psychologiquement à voir débarquer un autre mec dans la vie de sa fille. Et vu ce qu'elle avait choisi en premier, elle ne pouvait que s'inquiéter de ce à quoi allait ressembler le second. Mais ! Avant de s'inquiéter de son propre état de morte dont personne n'a rien à faire puisque l'impact sur le monde d'en bas est quelque peu limité, voire inexistant, il fallait qu'elle aille prendre le pouls de la situation astridienne. Ni une, ni deux, elle demanda donc cette fois à voir Astride.

-AAAAAAAAAAH ! MAIS QU'EST-CE QUE ? MICHEEEEEEL ! C'est toujours cassé ! C'est qui cette fille ? Mine stupéfaite, la longue-vue a bien failli apprendre à voler.
-Bah Astride. C'est bien ce que tu lui as demandé non ?
-Oui ! Mais celle là est brune ! REGARDE !

Michel sortit alors sa propre longue-vue, demanda lui aussi un zoom sur Astride, et après un petit hoquet de surprise, constata qu'il s'agissait bel et bien de sa petite soeur. Le pauvre essayait de se concentrer pour comprendre la situation, mais les gesticulations et autres palabres de sa mère avaient le don d'être très agaçantes.

-Chut ! Finit-il par dire sur un ton autoritaire. On dirait un mariage.

Tentant de se calmer autant que faire se peut, elle replongea son oeil circonspect dans sa propre lorgnette, regardant fixement l'usurpatrice. Si ce machin divin lui montrait ça, c'est qu'il devait bien y'avoir une raison non ? Après tout, les trucs divins ça peut pas se casser... Il n'empêche que cette histoire de mariage l'intriguait beaucoup, d'une parce qu'elle adorait les mariages, et de deux parce que si le Très Haut lui même l'invitait à y assister, elle devait au moins savoir qui était en train de se marier. Elle releva donc la lorgnette et oh stupeur, cette fois la lorgnette fit bien un vol plané, malencontreusement lâchée par des bras relevés à grande vitesse.

-MAIS !
-Chut !
-MAIS ! C'est LUI !
-Il a bien le droit de se marier, s'il n'est plus avec Astride. Non ?
Plissement des yeux : Oui mais... Et puis c'est quoi cet endroit d'abord ?
-Une église ? Répondit-il du tac au tac, bien content de sa blague tiens.
-Ca j'avais vu... Fit-elle blasée. Le même humour de merde que son père. Mais c'est pas en France. Et il a une couronne ? Et c'est qui cette fille ? Et !
-Maman ? J'en sais rien. Si tu veux savoir, tu trouves quelqu'un de la famille Liancy ici et tu lui demandes.
-Et je leur dis quoi ? "Bonjour je suis la maman de l'ex de votre fils, c'est qui la guenon qui s'est mariée avec lui à la place de ma fille au juste ?!"
-Euh... Avec un peu plus de tact ce serait surement mieux... T'as pas été diplomate quand t'étais encore vivante ?
-Justement ! C'était chiant. Pis pourquoi ma fille est brune ! Pourquoi ce goujat l'a invité à son mariage ! C'est vraiment un monstre ce roux ! Tu vois je te l'avais dit qu'on pouvait pas leur faire confiance à ces gars là.

La conversation se conclut sur le regard oppressant d'un Michel préférant poursuivre ses investigations tout seul. Elle était définitivement trop excitée la mère aujourd'hui. Pourtant, tout en s'éloignant, il demanda à tout hasard :

-Papa s'est encore planqué c'est ça ?
-Ca n'a rien à voir ! Lâcha-t-elle un tantinet vexée, parce que oui, il s'était bien planqué quelque part. Probablement encore avec un de ses potes général, à imaginer des tactiques militaires sans intérêt dans un endroit pareil.
-Oui oui...
avatar
Nadejda Vellini
Russe Forever <3 ✝

Messages : 5
Date d'inscription : 13/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Paradis] Vers l'infini et l'au delà

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum