[HDY] Et j'ai prié, priéééé : "Amen !" pour qu'Il nous aide !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[HDY] Et j'ai prié, priéééé : "Amen !" pour qu'Il nous aide !

Message par François Vellini le Ven 3 Juin - 22:33

Ca devait faire à peu près deux semaines que sa "tante" avait été faite dame du coin, et surtout du petit bout de falaise sur lequel allait trôner SON cloître. La localisation, c'était pas lui qui l'avait choisie, mais où que son petit paradis allait se trouver, il serait le moine le plus heureux du monde ! Ne resterait plus qu'à négocier avec le diocèse pour pouvoir célébrer quelques messes histoire que les hendayais soient pas obligés d'aller jusqu'à Urrugne pour garder la foi. Ca fait perdre du temps, donc de l'argent, donc les habitants vont moins à la messe, donc le Démon s'empare de leurs âmes, et tout le village finit brûlé par les flammes de l'Enfer ! Très extrémiste, mais avec un discours pareil il était presque quasiment sur d'avoir son autorisation d'officier. En plus, avec tous les bouquins qu'il s'était farci dans les divers monastères où il avait été, on pouvait pas lui dire qu'il était pas instruit. Certes, de prime abord, il avait l'air un peu simplet, limite très con. Mais dès qu'il était question de religion, il devenait un autre homme ! Investi, concentré, prêt à tout pour aider son prochain, même à manger moins ! Car oui, le rondouillard avait moins mangé que d'habitude depuis quinze jours, hanté par les plans de sa future "maison". Ceci étant dit, il restait meilleur en prêche qu'en architecture, mais ce fut pourtant sur de lui et de son travail qu'il débarqua à la fresh au château d'Hendaye, plans et devis dans sa sacoche.

-Oh ! Kaixo mon Frère. Z'avez ben maigri ! Fit le garde d'un air moqueur en le voyant arriver.
François pencha alors le nez vers sa panse, oscillant entre la panique d'avoir perdu l'une de ses précieuses livres et la fierté d'avoir enfin réussi à entamer un semblant de régime. Finalement, il opta pour :

-Vrai ?!
-Pour sur qu'non ! J'profite qu'vous êtes point père.
-Hum... S'moquer des enfants du Seigneur, prêtres ou pas, c'est moche ! Très moche !
-Hannn !!! Mais ! Y faut m'pardonner s'vous plait.
-Pardonné. Répondit le Vellini d'un air satisfait.

Après ce petit intermède, il fut enfin invité à entrer pour rejoindre Astride. En fait, le personnel du château le connaissait presque autant que la cheffe des lieux parce qu'il était souvent mis à contribution pour exercer ses merveilleux talents de traducteur d'astridien. Parce que si sa tante-copine savait parfaitement se faire comprendre des gens lettrés, voire simplement intelligents, il n'en allait pas forcément de même avec les paysans et autres spécimens qui pouvaient cohabiter dans une seigneurie. Une raison de plus de ne pas se faire embaucher à plein temps en tant que moine. Parce qui dit moine, dit pas de sortie du cloître, et qui dit pas de sortie, dit petits problèmes de communication à prévoir. Petits problèmes qui pouvaient parfois conduire à de grosses emmerdes. Ainsi donc, afin de les éviter autant que faire se peut, il devait avoir le droit de sortir. Une nouvelle corde à son arc lorsqu'il irait voir l'évêque de Bazas. Mais avant ça, c'était Astride qu'il devait voir ! Il se pointa dans le bureau : personne. Demi tour et direction la salle qu'elle s'était aménagée pour le stockage de ses plantes séchées et autres machins d'apprentie médecin. Gagné !


-Kaixo ! Accent de la mort qui tue pas basque du tout. Titide ! J'ai fait des plans pour l'cloître. Pis même des devis ! Promis j'pas vu trop grand... J'sais pas si tata voudra bien t'prêter des sous.

A priori y'avait pas de raison que Rozenn refuse d'aider son neveux et sa frangine dans la construction d'un cloître qu'elle avait elle même demandé ! Mais on sait jamais... Avec les nobles duchesses, tant que c'est pas écrit noir sur blanc, y faut se méfier ! Bref, sans attendre de savoir si la blonde était disposée à l'écouter, il dégaina son plan de sa besace et l'étala sur un coin de table disponible et commença à en faire la description, comme s'il s'y voyait déjà. Il parlait relativement vite, l'air guilleret et motivé, et pointait sans arrêt son doigt sur le plan pour montrer clairement ce qu'il avait imaginé. Oh que la matinée allait être longue pour la muette !
avatar
François Vellini
Eminent Gros Morfale

Messages : 4
Date d'inscription : 01/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [HDY] Et j'ai prié, priéééé : "Amen !" pour qu'Il nous aide !

Message par Astride Vellini le Dim 5 Juin - 23:18

La minie blonde avait un peu changé depuis qu'elle était devenue Dame d'Hendaye. Si elle continuait de se lever aux aurores afin de ne pas perdre une miette de ses journées, elle ne passait plus une bonne partie de ses matinées à se confectionner des couronnes de fleurs. D'une parce que sa couronne de dame scindait déjà son délicat petit front, et de deux parce que cela ne faisait guère sérieux auprès des handayais. Si en plus d'être muette, microscopique et blonde, elle avait l'air d'une hippie, ça la foutait mal. Elle se devait de les représenter au mieux, et pour ça elle devait être présentable en toutes circonstances. Fini les gamineries. La blondinette s'était rembrunie, et ne s'amusait plus vraiment des petites choses banales de la vie. Elle savait en plus qu'elle s'était retrouvée ici parce que ses soeurs avaient décidé qu'elle devait se responsabiliser après avoir ruiné une partie de la maison d'Anaïs. Si au début elle vu ça comme une punition, parce qu'elle n'avait aucune envie de s'occuper d'autres personnes, elle avait fini par voir le bon côté de l'histoire : on ne la voyait plus comme une handicapée infoutue de faire quelque chose d'intelligent de ses dix doigts et de son cerveau. Une petite victoire en somme !

Il y avait également un côté très positif à être Dame d'Handaye : le port. Du fait de sa position, elle avait régulièrement droit à quelques commissions sur les transactions qui étaient effectuées, ce qui lui permettait d'accumuler un petit pécule non négligeable. Certes elle devait en reverser une partie à sa suzeraine de soeur, mais il lui en restait bien assez pour vivre et créer ce dont elle avait toujours rêver, un laboratoire d'expérimentation sur les plantes. Elle n'oubliait pas non plus d'en laisser un peu de côté pour la construction du cloître dans lequel vivrait son François préféré. Néanmoins, puisqu'il s'agissait d'une exigence de Rozenn, elle espérait qu'elle lui donnerait un petit coup de main pour le paiement des frais inhérents à l'amélioration du cadre de vie religieux d'Hendaye. Elle avait d'ailleurs chargé François de cette mission de la plus haute importance, car elle n'aurait pas le temps de s'en occuper, et aurait surtout de notables difficultés à discuter le bout de gras avec les artisans du coin. Elle savait le faire, elle se baladait régulièrement sur les marchés. Mais ce qu'elle négociait relevait du domaine de l'inintéressant et du facile, comme les vêtements par exemple. Négocier des journées de travail dans un milieu parfaitement inconnu, ce devait être une autre paire de manches.

Ce matin là, elle était dans la pièce qu'elle avait aménagée en laboratoire de fortune. Il y avait très peu d'objets sophistiqués pour le moment, voire pas grand chose tout court puisqu'elle venait à peine d'arriver, mais elle ne désespérait pas d'agrandit sa collection de bric à brac dans les mois à venir. En attendant, elle faisait sécher une partie des plantes cueillies la veille, et essayait d'extraire la substantifique moelle des autres. Ce fut sur ces entre faits que la porte s'ouvrit pour laisser apparaître un ventre, puis ensuite un François. Astride lui adressa un grand sourire avant d'abandonner ce qu'elle était en train de faire pour aller lui faire un câlin -puisque personne d'autre ne lui en faisait maintenant, spécial dédicasse au rouqu'moute-. Il entra presque aussitôt dans le vif du sujet en lui exposant plans et devis devant le nez. La blondinette se pencha alors avec attention sur les documents qui lui étaient présentés. Elle essayait de faire abstraction du débit de parole très élevé de son neveu pour entamer des calculs dans sa petite tête, mais rien à faire, il parlait beaucoup trop ! Elle finit par le regarder d'un air noir en fronçant les sourcils du genre "tu arrêtes maintenant ou ça va mal se passer pour toi". Et la magie fut, car le silence revint ! Du regard de tueuse en série, elle passa à un grand sourire guilleret pour le remercier d'être passé en mode mute. Ses yeux parcouraient rapidement toutes les lignes du devis, comparaient à ce qu'il y avait sur le plan, et elle finit par hausser les épaules. En fait, elle ne savait pas du tout si ce qui lui était proposé était convenable ou pas. Apparemment il s'était démené pour que le budget soit le plus petit possible, alors pourquoi douter ?

Le petit bout de femme s'éloigna de la table et se mit à marcher dans la pièce en se frottant pensivement le menton. Elle voulait donner l'impression que sa décision allait être mûrement réfléchie, montrer qu'elle avait tout saisi et qu'elle confirmait les plans parce ça lui semblait correct vis-à-vis du prix annoncé. Dès lors qu'elle considéra le temps de réflexion comme suffisant, elle se rapprocha de François, roula les documents, les remit dans le sac d'où ils étaient sortis et leva les deux pouces en hochant la tête. Elle mima ensuite une plume qui court sur un vélin avant de montrer François du bout du nez. Elle imita ensuite une personne qui marche avec l'index et le majeur de sa main droite. Histoire d'être bien certaine qu'il avait compris qu'elle voulait qu'il écrive à Rozenn pour lui exposer le projet, elle s'ajouta, toujours aidée de ses mains, de grosses fesses, un gros ventre et une grosse paire de seins. Voilà l'image qu'elle avait de sa grande soeur. Bravo !

_________________
avatar
Astride Vellini
Jalouse des Champs

Messages : 20
Date d'inscription : 12/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum